Croix en Creuse
Les témoins de notre histoire

frnlendeitptes

grattadou 7

On trouve son nom écrit de différentes manières : Dominus de Cortina vers 1374, Cortina au XIVe siècle, Seigneur de la Cortine en 1462, bourg de la Courtine en 1591.
La Courtine dans l’ancien archiprêtré de Chirouze, était un prieuré en 1371, on le trouve uni à celui de Saint Angel en 1501. Sa fête était l’Assomption de la Sainte Vierge. Le droit de nomination appartenait au monastère de Saint Angel en 1629.
Cette église était en très mauvais état elle était placée dans le vallon, près de la rivière, lorsqu’elle fut interdite le 5 mai 1711, à la suite d’une visite faite par l’évêque de Limoges. J-B Michon, curé du lieu, la fit reconstruire où elle est aujourd’hui et elle fut consacrée le 26 août 1749.
La Courtine possédait jadis un château fort placé au point le plus élevé de ce lieu. Noble Jean Louis Monamy, seigneur de La Courtine et Mirambel , donna, en 1742 les masures qui en restaient pour la construction de la nouvelle église.

Source : André Lecler dictionnaire de la Creuse, Claude Royère

Remerciements :
Jean Marc Michelon maire de La Courtine
Suzanne Besse 1ère adjointe
Anne Marie Scafone
Isabelle et Alain Moeuf
Laurent Léautaud
Martine et Jean Bousquet