Croix en Creuse
Les témoins de notre histoire

frnlendeitptes

saint victor 1

On a écrit ce nom : Capellanus sancti Victoria au XIVe siècle, Parrochia sancti Victorise en 1331, 1378, 1400, Sancti Victoris Drulhiensis en 1378, Saint Victour en 1424, 1429, Parrochia sancti Victoris Drulhensis en 1412, Sainct Victour en 1510, 1535, Saint Victour en 1638, Commune de Saint Victor.
Saint Victor, dans l’ancien archiprêtré de Bénévent, avait un prieuré dont Saint Victor de Soleure, martyr de la légion Thébéenne, était patron. Sa fête était le 30 septembre. Les prieurs étaient nommés par l’abbé du Bourg Dieu en 1567, puis par le prince de Condé en 1631, 1646, 1648,1650, 1652, 1664, 1670 et 1693 et par le roi en 1740.
Gabrielle Cornette, fille d’un notaire royale de Guéret, épousa vers 1640, Pierre Pineau de Guéret et lui porta le fief de Monpeiroux. Leur fils, Pierre Pineau, hérita de ce fief.
Le fief de la Villatte Billon et le château qui existe encore, appartenaient en 1550 à René Brachet, seigneur de Montaigut, qui en commença le démembrement en 1554, en vendant à Etienne Durieux seigneur de Villepreaux, les rentes et des droits qu’il y possédait.

 Source : André Lecler dictionnaire de la Creuse, Claude Royère

Remerciements :
Xavier Bidan maire de Saint Victor en Marche
Simone Pierre
Laurent et Claude Lavaud